Décès de F1BHK

Notre ami Alain, membre de la SHTSF est décédé le 17 novembre 2020.

En raison de la Covid, une petite délégation de seulement cinq copains s’est rendue à son inhumation. Nos pensées vont vers ses deux filles et sa sœur Brigitte. Nous avons pu lui rendre un dernier hommage avec le texte que je vous livre ci-dessous :

A Alain ou encore à Toto, mais aussi à F1BHK, car c’est avec cet indicatif qu’il était connu dans le monde des Radioamateurs. Alain était entré à la Société Havraise de TSF le 3 décembre 1967 et avait buché dur pour passer sa licence d’opérateur radio car sa formation était toute autre. C’était encore l’époque ou l’inspecteur des PTT se déplaçait au domicile des postulants pour  contrôler la station radio et s’assurer que le  niveau technique du candidat lui permettait d’exploiter et d’entretenir un émetteur récepteur. De retour du service militaire en 1968, j’ai retrouvé Toto, nous étions voisins, car tous deux originaires du quartier du rond point au Havre. Après son mariage Alain s’est installé rue Foubert et non content de faire de la radio, il avait greffé un ordinateur à sa station et mis au point un premier serveur que nous interrogions au format RTTY avec des radio-télétypes déclassés. Il avait ainsi devancé les technologies nouvelles en ouvrant la porte à ce que l’on appel maintenant les objets connectés. Je me rappelle que nous avons travaillé ensemble comme techniciens avec Philippe F1ACQ et je peux dire que cela a été nos meilleures années. Puis, les occupations professionnelles l’ont écarté du Havre et de notre passion, et ce n’est que depuis son retour il y a une bonne quinzaine d’années que nous avons retrouvé notre copain. Très investi au sein du club dont il a été le trésorier, Alain dispensait ses connaissances en informatique deux fois par semaine à nos membres. Mais ce n’est pas tout, il nous fabriquait des logiciels qui nous aident toujours à gérer l’association ou le trafic Radioamateur. Depuis deux ans, l’état de santé d’Alain ne lui permettait plus d’accéder au local, et c’est à distance que nous poursuivions nos relations en faisant le suivi et l’amélioration des logiciels. « Dis-moi ce que tu souhaites pour améliorer le logiciel» et 3 jours plus tard je recevais une nouvelle version ! Nos échanges téléphoniques se terminaient toujours par « Tu ne connais pas la dernière ? » et là, j’avais le droit à toute une série de blagounettes. Je retiens de mon copain Alain, un caractère bien trempé, très entier, mais toujours juste et prêt à donner de son temps pour les autres. Au revoir Toto…  

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x