Nouveaux Radioamateurs

En ces temps troublés, il ne faut pas hésiter à transmettre les bonnes nouvelles !

Depuis cinq mois, Frank et Pascal ont suivi avec attention les cours de formation R.A dispensés au radio club à raison de deux heures le samedi matin. Un exercice de 10 questions leur était adressé par mail chaque semaine et le corrigé se faisait en commun avant le cours du samedi. Ceci nous a permis d’adapter le contenu des cours en fonction de l’avancement de nos deux prétendants. Il faut noter que leur travail personnel à la maison a grandement participé à leur réussite. Frank dans sa prime jeunesse avait déjà gouté aux joies du DX et des réalisations radio avec mon oncle F1DTD (SK). Pascal quand à lui s’adonnait depuis quelques temps au plaisir des contacts en PMR.

Donc hier lundi 28 mars 2022 nos deux comparses accompagnés du Président Michel F4IBV et de Joël SWL se sont rendus au Portel dans les locaux de l’ANFR pour subir les deux épreuves de l’examen.

A 16h, le verdict tombait, réussite assurée avec des notes en technique et réglementation entre 15 et 16/20 pour Frank et Pascal.

Notre SWL Joël qui avait pris le train de la formation en marche a quand même tenté les épreuves et a réussi l’examen technique. La partie est donc remise pour lui dans deux mois afin d’obtenir le sésame complet.

Merci à mes copains du club, Michel F4IBY (technique, calcul, formules) Michel F4IBV (réglementation et électricité) pour leurs cours.

On est tous fiers de ce résultat qui permettra de renouveler le cheptel des OM’s

Je pense que sous quinzaine nous serons en mesure de vous communiquer ces deux nouveaux indicatifs Havrais.

Alain – F1BGI

Tous en rythme avec le FT8

Je vous propose un tutoriel pour les adèptes du digimode FT8.

Avez vous déjà remarqué, à l’oreille, que les trames FT8 ne démarrent jamais en même temps ? Cela est dû aux ordinateurs des différentes stations pilotant les emetteurs: ceux ci ne démarrent en même temps. Ces retards ou avances peuvent aller de quelques centaines de millisecondes à plusieurs secondes.
Ces décalages peuvent détériorer votre capital de temps de décodage et ainsi pénaliser vos chances d’être correctement décodé par les stations à l’écoute.

En effet le FT8 adopte un rythme de transmission/réception de 15 secondes par trame. Une station en simple écoute, va décoder les trames paires et impaires.

Une astuce assez simple pour savoir sur quel slot nous sommes :

En rouge les trames impaires (secondes paires)

En bleu les trames paire (secondes impaires)

Lorsque vous passer en QSO via le FT8, le logiciel passe en mode half duplex, et donc écoute une trame sur deux.

Windows effectue une mise à jour de l’horloge interne du PC tous les 7 jours en utilisant le protocole internet NTP (Network Time Protocol).

Pour certains PC, l’horloge interne peut se mettre à dériver rapidement et atteindre parfois plusieurs secondes de décalages avant la mise à jour windows.

Pour pratiquer correctement le FT8, nous avons besoin d’une horloge parfaitement synchronisée à moins d’une demie seconde de décalage.

Je vous propose donc l’installation de NetTime : il s’agit d’un petit utilitaire gratuit, qui va remplacer la mise à jour NTP de Windows et détecter selon vos réglages, le bon moment pour réajuster l’horloge de votre ordinateur.

Première étape, récupérer l’installeur sur le site web du programme accissible par ce lien  https://www.timesynctool.com

Vous devriez tomber sur une page en anglais avec un lien Download « current stable version). La version stable est la 3.14 au moment de la rédaction de cet article.

L’utilitaire est gratuit, mais vous avez la possibilité de faire un don à son auteur si vous appréciez son travail 😊

Procédez à l’installation, Windows vous avertira sans doute que ce logiciel est potentiellement dangereux, mais en réalité, il n’en est rien : La politique de validation des logiciels de confiance Windows nécessite l’utilisation d’un certificat qui est assez couteux et qui est hors de portée pour les petits concepteurs de freewares.

Une fois installé, NetTime se lance automatiquement à la fin de l’installation et également au démarrage du PC. Vous devriez le voir dans la barre des tâches, non loin de l’horloge :

Un simple click vous amènera sur l’interface de configuration de NetTime 

Cliquer ensuite sur « Settings »

Par défaut, NetTime est configuré sur plusieurs serveurs NTP du même projet, ce qui convient parfaitement dans la majorité des cas. Si bien vous souhaitez ajouter ou remplacer les serveurs par défaut par celui de votre choix, libre à vous d’éditez la liste.

Le paramètre à régler et qui nous intéresse ici est « If Time adjustment  greater than 500 milliseconds Adjust System Time »

Cela va forcer la mise à jour de l’horloge interne du PC si celle-ci dérive de plus de 500 millisecondes.

Il nous reste à cliquer « ok » et cliquer sur « update now » pour être sûr d’avoir remis nos pendules à l’heures.

Et voila, j’éspère que ce tutoriel vous aura été utile. N’hésitez pas à me laisser vos commentaires.

73’s et bon QSO !

Gianni @ F4IKZ

Antennes de la station F6KOH

En ce lundi 7 février 2022, Michel F4IBV et moi même F4GYB, sommes intervenu sur le toit de notre radio club F6KOH -SHTSF pour la réparation de notre antenne LEVY qui semblait avoir un problème de coupures sur le twin lead. Il faut dire que l’antenne avait avait fait son temps avec jusqu’ici de bons résultats.

L’intervention sur le toit consistait à réparer l’antenne Levy en changeant complètement le twin, refaire les connections avec les brins rayonnants, passer un câble nylon dans le twin pour le maintenir du mat jusqu’au bord de l’acrotère. Ayant un bon dégagement sur notre toit cela implique que nous ne sommes pas protégés des intempéries que nos antenne subissent de plein fouet …

La deuxième partie de l’intervention consistait à l’installation d’une antenne VHF-UHF X50 pour notre TX Kenwood qui ne possédait pas d’aérien et l’installation d’une antenne VHF Big Wheel VHF dédiée à notre Icom 746 pour des QSO en VHF (SSB et CW). Nos deux antennes ont été fixées sur les mats existants avec différents accessoires. puis nous avons réalisé le passage des câbles vers la station.

La dernière partie de notre intervention consistait à la pose d’un long fil d’environ 20 mètres pour notre Kiwi SDR, car en effet celui-ci n’avait pas sa propre antenne pour fonctionner et nous devions débrancher et rebrancher la Levy pour qu’il soit opérationnel. Maintenant le Kiwi SDR est complètement autonome.

L’intervention sur le toit terminée, nous sommes redescendu à la station pour finir le passage des câbles et le raccordement de ceux-ci : Twin de la Levy, les coax (X50 et Big Whell) et le long fil du Kiwi SDR. C’est avec l’aide de Frank P. que nous avons fini nos travaux et réalisé les essais concluant de l’ensemble de nos antennes.

Merci aux copains pour l’aide apportée pour la préparation de cette intervention.

Michel F4IBV
Vianney F4GYB
Les antennes de F6KOH SHTSF

Problème de rétroéclairage d’un Icom Ic 746

Depuis quelques mois le rétro éclairage de notre Icom Ic 746 s’allumait et s’éteignait de façon intempestive. Ce dysfonctionnement n’altérait en rien le fonctionnement en HF et VHF. Après de multiples recherches sur Internet, notre SWL Frank P. a identifié le circuit en défaut. Le problème vient souvent du transistor Q302 et des condensateurs qui lui sont associés. Cette panne est bien connue sur ce type d’appareil. Pour accéder aux composants il a fallu démonter l’lc 746. Cela nous a pris 1 heure 30 à deux afin de bien mémoriser le sens de démontage et en prenant le plus grand soin concernant les platines et les nappes. Petit rappel l’Ic 746 a bientôt 20 ans. La dernière opération fut de dessouder le blindage de la partie « haute tension ». Le transistor Q302 permet l’alimentation du générateur qui délivre la haute tension du petit tube fluorescent de l’écran. Apres analyse nous nous sommes aperçus que le transistor a beaucoup chauffé (voir la photographie ci-dessous), et a détérioré le circuit imprimé. Faisant suite à l’analyse du schéma nous avons pris la décision de ne pas remonter de transistor et le remplacer par une diode (1N4007 en stock, tension de jonction équivalant au transistor, voir la photographie ci-dessous). En effet nous avons besoin en permanence du rétroéclairage de l’écran, le réglage de la luminosité ne fonctionnera plus mais cela n’est pas utile pour notre utilisation. Un autre avantage de la diode, c’est qu’il n’y aura plus d’échauffement au niveau du circuit imprimé. Le remontage ne posa aucun problème grâce à notre démontage minutieux. A la mise sous tension l’écran s’alluma, « super ! » Nous avons retrouvé notre rétro éclairage comme avant. Merci aux copains pour leur analyse et leurs idées sur ce sujet.

Transistor Q302 déposé de son emplacement (trace d’échauffement)
Montage de la diode 1N4007 à la place du transistor Q302
Schéma avec le transistor Q302
Schéma avec la diode 1N4007